Parcours Droit

Le parcours Droit

du Département de sciences sociales de l’ENS

 

Étudier le Droit à l’ENS

Le parcours « Droit » du Département de sciences sociales de l’École normale supérieure propose aux normaliens une formation en droit qui se compose de cours de droit public et privé. Il s’agit de cours d’initiation et d’approfondissement pour les élèves souhaitant commencer cette matière (en appui à un parcours universitaire en droit) ou simplement s’y initier lors de leur scolarité à l’ENS, ou encore dans le cadre de la préparation des concours administratifs.

Ces cours permettent d’acquérir un niveau L3 en droit, puis de se spécialiser avec des cours de niveau Masters, ainsi qu’un atelier d’actualité internationale, des séminaires de recherche et un séminaire d’élèves.

Pour une présentation détaillée du parcours Droit, des cours et des emplois du temps : voir ici.

Modalités d’admission

Le parcours Droit recrute chaque année plusieurs étudiants en droit, au sortir de la Licence 3 (les étudiants en M1 ne sont pas éligibles). Le concours d’entrée à l’ENS voie universitaire est ouvert à tous les étudiant(e)s de France et de l’étranger.

Le parcours Droit recrute en priorité des étudiants en droit (ou, mieux, des étudiants inscrits en droit et dans une autre matière, ou qui ont suivi des cours dans d’autres disciplines) qui sont d’ores et déjà intéressés par la recherche et l’enseignement en droit (sans, évidemment, qu’ils soient requis de leur part d’être certains de s’y destiner), notamment (mais pas obligatoirement) en droit international, en droit comparé, en histoire du droit, en philosophie et théorie du droit.

Une fois intégrés, ces étudiants continuent leur cursus de droit à l’Université, tout en suivant en parallèle des cours et séminaires de droit et d’autres disciplines (histoire, philosophie, sociologie, anthropologie, géopolitique, linguistique, etc.) à l’ENS et en bénéficiant d’un suivi et de conseils individualisés dans la conduite de leur projet universitaire (tutorat par un enseignant de l’ENS). En plus d’un environnement stimulant, les étudiants recrutés bénéficient des infrastructures (logement, bibliothèque, cantine), des partenariats avec des institutions étrangères, des projets transdisciplinaires de recherche et de la vie associative de l’Ecole.

Au terme de leur scolarité, les étudiants normaliens reçoivent le diplôme de l’École Normale Supérieure, à l’instar des normaliens recrutés par le concours voie CPGE et la Sélection internationale.

Procédure d’admission

 Le concours s’effectue en deux phases : l’admissibilité et l’admission.

La phase d’admissibilité se fonde sur un dossier privilégieant les résultats académiques et un projet de recherche.

Le dossier de candidature comprendra les pièces suivantes : 

  • Un formulaire de candidature à remplir en ligne ;
  • Un curriculum vitae (sans photo) ;
  • Une lettre de motivation (de 3 000 signes maximum, espaces non compris) dans laquelle le candidat exposera son projet d’études et ses projets professionnels ;
  • Un projet de recherche assorti d’une bibliographie (entre 8 000 et 12 000 signes, espaces non compris) ;
  • Une copie des diplômes (Baccalauréat et diplômes universitaires) ;
  • Des copies des relevés et bulletins de notes obtenues depuis le baccalauréat.

Les lettres de recommandation sont proscrites.

À l’issue de l’examen des dossiers, les candidats retenus sont convoqués pour deux épreuves d’admission : une épreuve écrite et une épreuve orale.

Les candidats peuvent présenter leur candidature dans deux départements. S’ils sont déclarés admissibles par ces deux départements ils devront cependant choisir le département pour lequel ils passeront les épreuves d’admission.

L’épreuve écrite, d’une durée de 3h, ne sera pas un contrôle de connaissances. Elle portera sur le thème du projet de recherche du candidat : commentaire de jurisprudence ou d’un texte de doctrine, ou encore cas pratique en rapport avec le projet de recherche (pas de dissertation).

L’épreuve orale (20 min) comprendra deux phases : une présentation par le candidat de son parcours et de ses projets (projet de recherche et d’études, projet professionnel), puis un entretien avec le jury. Cette épreuve ne portera pas sur des connaissances attendues mais sera centrée sur la motivation des candidats et leur aptitude à défendre leur projet.

Les résultats finaux prendront en compte la qualité du dossier de candidature ainsi que les résultats des deux épreuves d’admission.

La liste principale établie par le jury du concours sera complétée par une liste complémentaire classée.

Calendrier de la session 2019

Ces dates sont susceptibles de modification.

Dépôt des candidatures : du 7 mars au 7 avril 2019

Résultats d’admissibilité : mi-mai 2019

Épreuve écrite (date unique pour tous les départements) : 12 juin 2019

Êpreuves orales : du 11 au 14 juin 2019

Résultats d’admission : 5 juillet 2019